ANOMALIES DU BILAN HEPATIQUE Conduite à tenir

Pour voir le topo clic sur le lien

Virus de l’hépatite B et grossesse : conduite à tenir.

Virus de l’Hépatite B et grossesse : conduite à tenir
Pour voir le topo avec Slideshare : clic sur le lien

PORTAGE INACTIF DU VIRUS B (INFECTION CHRONIQUE DU VIRUS B Ag HBe négatif) : DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT

PORTAGE INACTIF DU VIRUS B (INFECTION CHRONIQUE DU VIRUS B Ag HBe négatif): DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT
Pour voir le topo : clic sur le lien

HEPATITE VIRALE B : LE POINT EN 2018

HEPATITE VIRALE B : LE POINT EN 2018
Pour voir le topo : clic sur le lien

Quoi de neuf ? Virus de l’hépatite B et grossesse

Grossesse et portage de l’Ag HBS : les bons réflexes.

  1. Si un traitement anti-viral est indiqué, que choisir ?

    D’une manière générale l’indication d’un traitement antiviral au cours de l’hépatite B, c’est :
    – un ADN du virus B (VHB) > 2000 UI/ml ou 20000 UI/ml,  ou
    – des ALAT (transaminases) > à la normale,
    associés à la présence d’une maladie significative du foie (activité > A1, fibrose > F1 dans la classification METAVIR).

    La grossesse contre-indique l’interféron ou l’entecavir (BARACLUDE *), mais l’usage du tenofovir (VIREAD*) est possible.

  2. Le dépistage de l’Ag HBs est obligatoire chez la femme enceinte (au 6ème mois).
    En cas de positivité une sérovaccination est commencée à la naissance, dans les 12 premières heures (immuno-globulines anti-HBs : 100 UI et vaccin (10 mcg) à répéter au 1er et 6ème mois.

    L’efficacité globale de cette attitude est d’environ 90%.
    Un contrôle peut être fait à partir du 7ème mois chez l’enfant.

    L’efficacité de la sérovaccination peut être moindre si la virémie maternelle est élevée. Il a ainsi été observé un taux d’échec d’environ 10% si la virémie est > 200000 UI chez la mère.

  3. On a donc pu recommander l’attitude suivante :
    a) doser la virémie vers le 6ème mois,
    b) de façon à être prêt à démarrer un traitement si la virémie est élevée (> 200000 UI/ml) au dernier trimestre. Les traitements proposés sont : lamivudine, telbivudine et tenofovir (VIREAD*). C’est généralement ce dernier traitement qui est préféré. Il ne semble pas y avoir d’augmentation de risque pour la mère ou le fétus.

    Référence
    Brown RS, McMahon BJ, Lok ASF et al. Antiviral therapy in chronic hepatitis viral infection during pregnancy : a systematic review and meta-analysis. Hepatology 2016;63:319-333.