MALADIES INFLAMMATOIRES DES VOIES BILIAIRES (CBP, CSP): QUOI DE NEUF ?

Pour voir le topo clic sur le lien

FOIE ET MICI (Maladie de Crohn, rectocolite hémorragique)

LITHIASE INTRA-HEPATIQUE PRIMITIVE (Syndrome LPAC) OU SECONDAIRE

LITHIASE INTRA-HEPATIQUE PRIMITIVE (Syndrome LPAC) OU SECONDAIRE (Signes, diagnostic, traitement)
Clic sur le lien pour voir l’article

Maladie à IgG4 (pancréas, cholangite, etc…). Signes, diagnostic, traitement.

Maladie à IgG4 (pancréatite autoimmune, cholangite sclérosante à IG4, etc). Signes, diagnostic, traitement.
Cliquer sur le lien

CHOLANGITE SCLEROSANTE PRIMITIVE ET ENDOSCOPIE : CHOLANGIOGRAPHIE RETROGRADE ENDOSCOPIQUE (ERCP) ET COLOSCOPIE

CHOLANGITE SCLEROSANTE PRIMITIVE ET ENDOSCOPIE : CHOLANGIOGRAPHIE RETROGRADE ENDOSCOPIQUE (ERCP) ET COLOSCOPIE Pour voir le topo cliquer sur le lien

QUOI DE NEUF ? La cholangite sclérosante à IgG4

Travail publié dans Clin Gastroenterol Hepatol 2017;15:920-926. sur une cohorte rétrospective de527 patients : 436 femmes, âge médian 66,2 ans (23 à 89 ans). Signes au moment du diagnostic : ictère (35%), prurit (13%), asymptomatique (28%), presque pas de cirrhose décompensée.IgG4 élevés (> 1,35 g/L) : 84%. Excellente réponse à la prednisolone: 90%. Pas de transplantation du foie. Cholangiocarcinome rare : 4 patients (0,7%). Conclusion : une maladie plutôt bénigne